Manger sain c’est simple. Et c’est en 10 points.

La rentrée approchant, c’est peut-être un bon moment pour se faire de bonne résolutions. (Et les tenir ! ) Et notamment se décider à manger sain ! Donc voilà quelques règles et conseils simples pour manger mieux, plus équilibrés, voir bio.

 

1 – J’évite de choisir les produits estampillés « bons pour la santé »

Oui vous avez bien lu. Évitez-les, et ne vous faites pas avoir par la publicité. Ce genre d’allégations sont pour la majorité basées sur des résultats partiaux, voir tronqués. Saviez-vous que les marques ont le droit de mentionner ce genre de bienfaits sur leur produit avant même de diffuser les résultats de leurs études ? Préférez donc les produits estampillés BIO.

 

2 – Je pense à ma grand-mère et je me demande si elle serait capable de reconnaitre ce que j’ai dans mon assiette.

Tout ce qui est transformé, modifié est mal reconnu par notre organisme et donc mal assimilé. Comme par exemple une simple purée déshydraté en sachet. Évitez également les produits vendues dans des emballages en plastique. Déjà parce que le plastique est un dérivé du pétrole, mais aussi parce que ce plastique peut contenir des substances chimiques néfastes comme par exemple le bisphénol, qui a été interdit dans la fabrication des biberons.

 

3 – Je me remémore ce qu’a dit Jackie Chan dans un de ses films, et qui est un célèbre proverbe chinois : « Manger ce qui n’a qu’une jambe (champignons ou végétaux), c’est mieux que ce qui a deux jambes (volaille), ce qui est mieux que ce qui a quatre jambes (boeuf, porc)

La viande doit rester un mets d’exception. Il ne faut pas y baser votre alimentation. Hormis le fait que la consommation de viande est néfaste pour l’environnement et est en partie la cause de la disparition des abeilles (nous y reviendrons dans un prochain article), elle ne doit pas être consommé avec excès pour notre organisme. Les sources de protéines abondent dans la nature : le poisson, les céréales, et sont plus saines pour l’organisme.

Les végétariens, et adeptes de la philosophie vegan l’ont d’ailleurs bien compris..

 

4 – Si ça pourrit, j’achète

Enfin disons plutôt, si le produit est susceptible de pourrir, il est bon pour la santé. Car ce qui pourrit est naturel, exempt de conservateurs. Et « vivant ».
Il faut donc manger en majorité des produits qui sont déjà en décomposition. C’est ce que nous faisons d’ailleurs, mais sans le savoir.

 

5 – Je n’achète pas d’aliments qu’on trouve partout dans le monde, sous une même marque.

Un des nombreux effets néfastes de la mondialisation. Une uniformisation des aliments, et une perte de la diversification des goûts. Toutefois, cela ne veut pas dire de ne pas manger indien, chilien, bien au contraire. Il faut juste éviter les produits conditionnés et qu’on nous matraque de publicités..

 

6 – Je fais de temps en temps mon Christophe Lambert dans Greystoke (pas dans Vercingétorix hein) , et je mange « sauvage »

Nous venons de la nature, nous sommes à l’origine des « chasseurs-cueilleurs ». L’homme n’a pas mangé « sucré », ou « accompagné de ketchup » pendant des millénaires. Cette habitude de l’humanité doit perdurer. Les règles les plus primaires et naturelles en matière d’alimentation doivent continuer à s’appliquer car elles font partie intégrante de l’humanité et sont bonnes pour la santé…

 

7 – Pas d’aliments aux gants de latex

Il y a de nombreuses personnes qui développent des allergies alimentaires au latex. Et ce latex provient des gants qui manipulent les produits que nous consommons. En gros, évitez les grosses chaines d’alimentation, où l’aliment est susceptible de passer de main en main. Enfin de gant en gant.

 

8 – Le light c’est zéro.

Les produits lights n’ont jamais aidé à faire maigrir ou à empêcher de grossir. Au contraire, il y a un étrange et inquiétant parallèle entre les chiffres des personnes consommant des produits light et le nombre d’obèses. Au états unis, dans les années 90, le nombre de consommateur de light est passé de 70 à 160 millions; Et bizarrement, la population obèse est passée de 15% à 30%.
Et cela sans compter que nous ne connaissons toujours pas toutes les conséquences de la consommation d’aspartame pour l’organisme. Rappelons que l’aspartame a été mis sur le marché très rapidement avant de nombreux tests… (Un peu comme les pesticides pour l’agriculture)

 

9 – Je change de parcours dans les supermarchés

Et commencez par le rayon des fruits et légumes ! Vous verrez, vous en achèterez plus et votre corps vous en remerciera !

 

10 – Je mange bio et local

Voilà qui pourrai peut-être résumer les points précédents. Pour manger sain et équilibré, je mange bio, et je choisis des distributeurs et fermes près de chez moi.
Si je ne peux pas, je choisis les produits étiquetés bio dans les supermarchés. (voir le guide des labels et logos bio).

J’évite également la viande le plus possible (voir l’article sur Earthlings). Je réfléchis même à m’en passer de manière quasi définitive…. mais ça c’est une autre histoire…

 

M’a aidé à écrire cet article : Food Rules de Michael Pollan

8 réflexions au sujet de « Manger sain c’est simple. Et c’est en 10 points. »

  1. valerie de Koantiz

    Les AMAP, c’est bien, ça permet à l’agriculteur de se constituer une trésorerie par le règlement des paniers avant la production, et de maintenir par la même une agriculture paysanne et locale mais pas forcement bio . Le bio en magasin, attention au bon sens, du bio qui vient d’Australie n’en est pas , si vous réfléchissez à l’impacte écologique du transport . En fait, bon nombre de maraîchers ne sont pas en AMAP et vendent en direct soit sur un marché à la ferme , soit chez lui certains jours et à certaines heures ( moins contraignant que les AMAP sur ce point, après c’est une question d’engagement personnel) . Pour trouver un agriculteur bio , allez sur le site de l’Agence bio ( inscription obligatoire lorsqu’on est certifié bio ou en conversion ) et cherchez par département, vous trouverez certainement des producteurs pas loin de chez vous …

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

CommentLuv badge