Conseils pour trouver son poids de forme et accepter son corps

Bon d’accord, l’article arrive un peu tard, l’été a déjà commencé et c’est bien avant qu’il faut se bouger pour perdre les kilos superflus pour faire bonne figure à la plage.

Sauf que…
cette logique là, c’est celle que la société, les médias, nous inculquent depuis la fin des années 70 époque où le culte du corps a déboulé…
Sur votre blog bio préféré, bien évidemment nous nous refusons à cette fausse logique mais nous vous invitons tout de même à être (et rester) à votre poids de forme. Tout simplement que vous serez en meilleure santé.

Qu’est ce que le poids de forme ? Comment le calculer ?

Avant tout, petit focus sur le poids de forme. Cette notion provient en fait du monde sportif et désigne la masse corporelle idéale d’un individu pour de meilleurs performances.
Ce poids se calcule en fonction de la taille, masse osseuse, sexe, age, masse graisseuse de l’athlète mais aussi de son sport. Le poids de forme ne sera pas le même pour le sportif s’il choisit de faire du lancer de poids (carrure imposante) ou de la course à pieds (silhouette mince)

Il existe de nombreux sites qui vous permettent de calculer votre poids de forme. Et il existe surtout de nombreuses formules de calcul (Lorentz, Creef, Monnerot-Dumaine). À retrouver sur le site doctissimo

La minceur n’est donc pas un impératif. Chacun son set point ou pondérostat

Génétiquement, nous sommes tous différents. Certains, certaines sont plus prédisposés à avoir un corps mince, d’autres ont moins la capacité de maigrir et de garder une silhouette mince obtenu après un long et difficile régime. C’est comme ça, c’est la nature, c’est la vie, c’est pas grave 🙂
De spécialistes en nutrition évoquent d’ailleurs un point d’équilibre de notre poids, associé à notre masse graisseurs, propre à chacun et à notre code génétique. Ils appellent ça le set point ou pondérostat que l’on obtiendrai en adoptant un comportement alimentaire normal. Seulement 4 % de la population a un set point équivalent à celui d’un mannequin, donc inutile de se mettre des objectifs inatteignables

Nous ne sommes pas toutes « conçues » génétiquement pour être minces. Depuis plusieurs années, certains médecins comme le Dr Jean-Philippe Zermati, nutritionniste, expliquent que tout le monde ne dispose pas de la même physiologie, et que certaines n’ont tout simplement pas la capacité de maigrir, et encore moins de conserver le poids péniblement perdu lors d’un régime strict. Les spécialistes parlent de set point, sorte de « point d’équilibre de notre poids » – corrélé à la masse grasse -, propre à chacune et influencé génétiquement !
Ce set point ne peut pas être calculé, mais il correspond « au poids que l’on obtient en adoptant un comportement alimentaire normal, c’est-à-dire principalement contrôlé par ses besoins, donc ses sensations alimentaires »

On peut donc être « rond » et en bonne santé

On peut donc être prédisposé à avoir un set point un peu au dessus de ce que nous aimerions ou pensons être notre poids idéal. D’ailleurs 5 ou 6 kilos en trop ne présentent pas de risque majeur pour la santé, même si c’est à éviter.
L’obésité, présente elle de sérieux risques de maladies commme l’hypertension, caradiques, diabète… Il convient de se faire suivre par le corps médical et de consulter régulièrement.
Vous pouvez d’ailleurs consulter en ligne sur des sites de télémédecine comme Vitaemed qui vous mettent en relation avec des médecins pour ce genre de pathologie.
Il est plus recommandé de garder quelques kilos en trop que de se lancer dans des régimes stricts et carencés…et parfois coûteux..

Bien dans sa peau, bien dans sa tête, bien dans son lit

La société, les médias nous renvoie une image des corps masculin et féminin parfaits et qui varient d’ailleurs selon l’époque, voire même la décennie. Cela créé une insatisfaction qui peut être maladive pour certains d’entre nous. Il faut donc réussir à ce détacher de ce corps révé et s’accepter tel que nous sommes. Lorsque cela est le cas, c’est magique : cela génère un véritable rayonnement, une assurance, un magnétisme auprès des autres, bien plus fort que n’importe quelle tablette de chocolat sur l’abdomen 😉

Pour bien s’accepter, cela passe par un sommeil profond et réparateur. Bien dormir et longtemps est primordial pour sa santé mentale et son bien-être. De plus, le manque de sommeil a tendance à faire grossir pour des raisons hormonales (sécrétion de ghréline, hormone qui stimule l’appétit et la production de gras)

 

A propos de

Fondateur du blog Bio Santé Beauté, Jean est un passionné de tout ce qui touche au bio pour la santé, à l'écologie et au développement des nouvelles énergies. Un de ses projets : avoir un grand terrain, et cultiver bio avec des semences de chez Kokopelli ;-)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge