Le curcuma, l’épice qui veut du bien à votre santé

Dans la série « tout est dans la nature » ou encore « Arrêtons de jouer les apprentis sorciers et soignons-nous par les plantes« , j’aimerai vous faire découvrir et vous faire partager mon expérience avec une épice qui sent bon le sable chaud : le Curcuma.

 

Alors oui, tout le monde connait le curcuma, tout le monde en a dans sa cuisine et l’utilise pour relever ses plats, épicer ses currys ou autres couscous.
Mais, peu de monde (pour ne pas dire personne..) ne connait ses vertus médicinales plutôt exceptionnelles. A l’instar du Goji Berry, ou encore des orties, le curcuma est une plante qui recèle de nombreuses vertus, que je vais tacher de vous faire découvrir ici, sur votre blog bio préféré 😉

 

Le curcuma : la plante aux milles et une vertus

 

Rassurez-vous, je ne vais ici pas vous présenter ses 1001 vertus, je n’en aurai pas fini (et vous non plus 😉 ), et pour tout vous dire, je ne les connais pas toutes. Mais je vais plutôt vous présenter celles que je connais et qui m’ont fait découvrir et utiliser cette plante originaire de Java.

 

Le Curcuma, un anti-inflammatoire qui n’a rien à envier à ceux issus de la chimie.

 

Le curcuma possède des propriétés anti-inflammatoires assez impressionnantes, et qui commencent à être reconnues par le corps médical. Des études sont actuellement faites pour démontrer que son action anti-inflammatoire est comparable aux poids lourds de la médecine industrielle, à savoir l’aspirine et la cortisone ! Rien que ça. (Tout est vraiment dans la nature. Oui, je sais je me répète, mais je ne peux m’en empêcher…)

Associé à des acides gras essentiels (cad des huiles de bonne qualité), il serait même plus efficace que l’hydrocortisone.
J’ai eu l’occasion de me soigner d’une douleur musculaire au bras (Tennis, je tape trop fort héhé) il y a quelques temps avec de la poudre de curcuma (bio ! va s’en dire) associée à de l’huile d’amende douce. Et bien, le résultat était plutôt probant et rapide. (Après je ne dis pas dire qu’avec un produit issu de la pharmacie du coin, le résultat aurait été moins bon). Mais il semblerait vraiment que le curcuma soit une plante (partie utilisée : le rhizome, c’est à dire la racine) permettant de soulager les douleurs et réactions inflammatoires de type tendinite, sciatique, arthrite, névralgie…

Et utilisé en huile essentielle, son efficacité est décuplée… L’huile essentielle de curcuma est un puissant inflammatoire et l’allier intime de vos intestins !

 

Le curcuma, une solution pour le syndrome du colon irritable ?

 

Le curcuma agit de façon très nette sur ce fameux syndrome, incurable, et qui gâche la vie de millions de personnes dans le monde provoquant troubles fonctionnels intestinaux douloureux et … gênants.

Le curcuma stimule sensiblement la production et la qualité du mucus gastrique. Ce mucus va alors tapisser, envelopper les parois des intestins et ainsi combattre les irritations. Le curcuma va ainsi favoriser nettement une bonne rééducation du transit intestinal (qui a fort affaire avec les agressions du stress, et des aliments traités chimiquement…), et entrainer une atténuation des douleurs abdominales.

Personnellement, étant fragile des intestins, le curcuma m’aide particulièrement…

Une crise de foie ? Merci le curcuma !

 

Le curcuma est un remède traditionnel (utilisé depuis des millénaires par les chinois et les indiens) contre la crise de foie. Il agit en augmentant la synthèse de la bile par les cellules de foie, ainsi que sa sécrétion dans l’intestin lors de la digestion.
Cela entraine alors une meilleure absorption des graisses par l’intestin et permet d’éliminer également le mauvais cholestérol de l’organisme…

 

Quelques chiffres sur l’éfficacité du curcuma

 

Pour cela, rendons-nous dans le pays qui utilisent à foison le curcuma. L’Inde.
Les indiens en consomment « presque » 2 grammes par jour, dans leurs riz, pommes de terre, légumes. Et il se trouve qu’à âge égal, les chiffres montrent que les indiens sont 9 fois moins touchés par le cancer du côlon, 5 fois moins pour le cancer du sein et 10 fois moins pour le cancer du rein que les occidentaux.
Bien évidemment le curcuma n’explique peut-être pas tout. Mais tout de même…Rappelons que les indiens sont bien plus exposés que nous à de nombreux facteurs cancérigènes et ont beaucoup moins accès à l’industrie pharmaceutique…

 

Le curcuma d’accord, mais attention ! Il faut savoir le choisir !

Bien sur, vous pouvez utiliser le curcuma que vous trouverez dans n’importe quelle grande surface. Mais sachez que comme beaucoup d’épices, le curcuma « industriele » est irradié afin d’augmenter sa durée de conservation et limiter les parasites lors de son conditionnement.

Choisissez-le donc là certifié biologique ! stockez-le à l’abri de l’air et de la lumière pour le conserver le plus longtemps possible

 

Consommez le curcuma, mais choisissez-le bio !

 

 

A propos de

Fondateur du blog Bio Santé Beauté, Jean est un passionné de tout ce qui touche au bio pour la santé, à l'écologie et au développement des nouvelles énergies. Un de ses projets : avoir un grand terrain, et cultiver bio avec des semences de chez Kokopelli ;-)

10 réflexions au sujet de « Le curcuma, l’épice qui veut du bien à votre santé »

  1. vincent.b@stress et sante

    Bonjour,
    En effet le curcuma est excellent pour la santé, comme le montre encore plus ton article.
    On a malheureusement trop tendance à limiter l’impact positif des épices… et les cantonner à leur simple rôle d’assaisonnement…
    Comme s’ils n’étaient qu’un ingrédient supplémentaire d’une recette pour rendre moins fade… c’est triste je trouve.
    vincent.b@stress et sante a posté..Les symptomes stress anxiété font parties de notre quotidien.My Profile

    Répondre
  2. Cédric@musculation

    Je m’intéresse de prêt au curcuma, car dans mon domaine qui est la musculation, son action anti-inflammatoire m’intéresse. j’ai d’ailleurs trouvé une étude scientifique qui appui les bienfaits du curcuma sur cet effet
    (Efficacy and safety of Curcuma domestica extracts in patients with knee osteoarthritis, Kuptniratsaikul V, Thamlikitkul V, et al, J Altern Complement Med, 2009; 15(8): 891-7.)
    Et d’après ce que j’ai lu le problème viendrait surtout de son assimilation
    ( Biological actions of curcumin on articular chondrocytes Y. Henrotin, A.L. Clutterbuck Osteoarthritis and Cartilage Volume 18, Issue 2, Pages 141-149 (February 2010)).
    D’après cette étude, le poivre mais aussi le gingembre potentialiserait les effets du curcuma.
    Cédric@musculation a posté..Le complément alimentaire miracle : la vitamine DMy Profile

    Répondre
  3. Cuisine finger food

    C’est fou toutes les vertus qui peuvent se cacher derrière ces épices.
    Plus je m’intéresse de près à la cuisine plus j’apprends des choses.
    Là je viens d’apprendre pas mal de chose à propos des épices, j’ai bien envie de me trouver un petit livre sympa qui parle des épices, pour pouvoir bouquiner tranquillement.
    D’ailleurs si vous avez des conseils en matières de livre parlant des épices, je suis preneur 😉
    Cuisine finger food a posté..Tout savoir sur la cuisine finger foodMy Profile

    Répondre
  4. Robin@terrain tennis

    Très bon ton article Jean ! On parle trop peu du Curcuma dans les magazines de santé et pourtant, comme tu nous l’as très bien expliqué, ses effets ne sont plus à démontrer.

    Je rajouterai même qu’il ne provoque pas d’ulcères ou de risque d’hémorragies interne (à l’inverse de certains anti-inflammatoires).

    Je nuancerai cependant ses bienfaits en rappelant que, pris avec excès, il peut entraîner des effets secondaires tels que des troubles de l’érection (véridique).

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge