Se désintoxiquer pour être en forme tout l’été

Je crois que je ne vous apprendrai pas grand chose en vous disant que l’été se fait clairement attendre. Cela n’aura échappé à personne. Bon d’un côté, c’est plutôt une bonne chose pour nos nappes phréatiques, mais de l’autre…. Assez de la pluie ! des nuages, de ce ciel si bas qu’un canal s’est pendu…

Une conséquence de ce manque de luminosité, de chaleur, c’est que bien evidemment le moral n’est pas encore comme le soleil, au beau fixe. Et quand le moral n’est pas là, l’état de santé général suit. En clair, pour beaucoup d’entre nous, il nous arrive de nous sentir ces jours-ci comme en avril, ou à la toussaint.

Suite à ce constat, je me suis dit que c’etait le moment idéal pour une petite cure de désintox…

 

Se désintoxiquer, éliminer toutes les toxines emmagasinées toute l’année

 

Tout au long de l’année, notre corps est soumis à rude épreuve. De par ce que nous mangeons (tout le monde n’a malheureusement pas encore une alimentation bio et équilibrée), respirons, faisons, notre corps est tout comme notre environnement…pollué.

Nous respirons notre propre pollution, nos modes de vie nous stressent, et nos aliments sont parfois plus riches en graisses et additifs chimiques qu’en fer, oméga 3, vitamines..

Le corps est une machine, et à ce titre, il est bon quelques fois de le mettre au repos, de le nettoyer, de le desintoxiquer.
Nul besoin donc d’être un gros fumeur, buveur… pour se lancer dans une cure de désintoxication.

Il existe de nombreux types de toxines que doit affronter notre organisme. On peut les séparer en deux catégories :

Les toxines exogènes, qui viennent de l’extérieur, de  notre environnement et les toxines endogènes produites directement par le corps, lors de période de fatigue, de stress, de maladie, d’intenses activités. On citera par exemple, les métaux lourds que l’on trouve dans l’air et certains aliments, les nitrates, sulfates, les toxiques hépatiques, et autres toxines fabriquées par les végétaux (même bio !)

Comment fonctionne la désintoxication

3 organes majeurs jouent un rôle primordial dans le processus de désintoxication, mais aussi d’intoxication.

Le foie, les intestins, les reins.

Le foie, véritable régulateur de notre corps en est le plus important. Il filtre le sang, en élimine les toxines, substances chimiques, synthétise la bile qui favorise la digestion et permet l’évacuation à travers les intestins. Quant aux reins, ils éliminent sous forme liquide les résidus du foie.

Ces 3 organes assurant donc le rôle désintoxicateur sont lourdement mis à l’œuvre tout au long de l’année, et mérite une petite pause et un petit coup de pouce.

C’est le but des cures de désintoxication.
Il est recommandé d’en effectuer au moins deux par ans idéalement lors des changements de saisons – automne et le printemps -. Mais bien évidemment, il est possible de suivre une cure à tout moment, si vous estimez que votre organisme en a besoin.

Ne cherchez pas : si vous avez souvent mal au foie, mal aux intestins, et êtes tout raplapla, une petite desintox vous fera le plus grand bien 😉

En quoi consiste une cure de désintox ?

Tout d’abord celle-ci doit durer de quelques jours à 2 ou 3 semaines, pas plus.
Ensuite une cure de désintoxication consiste à mettre au repos votre corps.

On peut la décomposer en 2 temps :

  • Stopper les sources de surcharges,
  • Aider les émonctoires (mais qu’est-ce donc ?).

Assécher les sources de surcharges :

C’est la partie de la cure qui va permettre de réduire les surcharges, dues notamment à notre excès alimentaire (on est foutu on mange trop ! disait Souchon). C’est un temps diététique, qui peut prendre plusieurs formes :

Les jeûnes :

Forme la plus efficace, mais qui demande également à être accompagnés par un médecin, naturopathe. Il est notamment important d’effectuer un bilan de santé avant de se lancer dans un jeune afin d’éviter tout risque.

Les monodiètes :

Plus facile à mettre en place, elles consistent à ne se nourrir que d’un seul aliment, à volonté et à n’importe quel moment de la journée. Elles sont efficaces et drainantes. Les aliments possibles pour une monodiète :
les légumes cuits, crus, les fruits crus,cuits, en compote, le riz complet, des jus de légumes ou de fruits.

Les régimes restrictifs :

Moins efficaces, mais permettant de procéder à une désintoxication en douceur, ils consistent à réduire la quantité de nourriture et à en augmenter sa qualité (mangeons moins, mais mangeons mieux !)

 

Aider les émonctoires.

Il ne suffit pas de mettre l’organisme au repos..
Suivre une cure de désintox ne consiste pas qu’en une période de diète. Pour purger l’organisme il est nécessaire de l’aider en lui apportant différents suppléments alimentaires.

Les émonctoires sont les voies d’élimination des déchets de notre organisme. C’est ici que nous allons donner un coup de pouce à notre organisme en stimulant notre foie, en améliorant notre flore instestinale et nos reins :

 

Aider le Foie :

  1. Plantes en tisanes ou en gélules artichaut, boldo, pissenlit,…
  2. Gélules de radis noir
  3. Bouillote sur le foie (le foie est un organe chaud, qui doit être à 40° pour bien fonctionner. Une bouillote sur le foie le soir est idéale)

Aider les intestins :

  • Un bol d’eau chaude le matin
  • Massages
  • Plantes laxatives comme le séné, le boldo, la  guimauve, les pruneaux

Reconstruire la flore intestinale :

Indispensable, pour assurer un transit efficace et une bonne digestion,la flore intestinale est l’ensemble des micro-organismes qui se trouvent dans le tube digestif. Certains d’entre eux sont extrêmement bénéfiques et doivent être préservés et développés : les probiotiques. Pour cela, un apport en prébiotiques, leurs aliments, est nécessaire. On en trouve dans le topinambours, l’asperge, l’oignon, l’ail, la banane, l’orge.

Aider les Reins :

  • Boire de l’eau peu minéralisée,
  • Bouillotte sur les reins
  • Plantes diurétiques (queue de cerise  cassis, bouleau, reine des prés, pissenlit, aubier de tilleul, …)

 

Pour être en forme cet été profitez donc qu’il se fasse sérieusement attendre pour effectuer une petite cure de désintox d’une dizaine de jours !
Et ensuite, mangez sain et bio !

8 réflexions au sujet de « Se désintoxiquer pour être en forme tout l’été »

  1. Naurore

    « Ne cherchez pas : si vous avez souvent mal au foie, mal aux intestins, et êtes tout raplapla, une petite desintox vous fera le plus grand bien »

    Je te trouve bien affirmatif !!!!!!

    Des douleurs au foie ou à l’intestin peuvent être causées par une FOULE de choses !!! Et parfois, réduire son alimentation voire la supprimer n’est absolument pas la solution et peut AU CONTRAIRE être très dangereux.

    Non seulement tu n’es pas médecin mais même un médecin ne se permettrait jamais de faire un diagnostic général. Chaque personne est unique et ON NE PEUT PAS donner des conseils de la sorte en mettant tous les lecteurs dans le même sac.

    Ce que tu dis est très dangereux.

    Ah et les naturopathes n’ont aucun diplôme reconnu officiel affirmant qu’ils sont aptes à donner des conseils sur l’alimentation. Seul le médecin et le diététicien le sont. Le médecin, grâce à ses connaissances du corps humain et des examens, pourra dire d’où vient les douleurs et si oui ou non cela nécessite une réduction voire suppression de nourriture. Et le diététicien grâce à ses connaissances sur l’alimentation et son impact sur l’organisme, pourra conseiller tel ou tel aliment et suivre l’évolution du patient.

    On ne joue pas avec la santé des gens.

    « Veuillez consulter un médecin pour un bilan de santé avant tout changement draconien d’alimentation et veuillez à vous faire suivre par celui ci ainsi qu’un diététicien tout au long de ce jeûne/cette diète » => cette phrase aurait mieux sa place, en gros, en gras, et en lettres capitales afin de prévenir les gens !! Parce que le « faut voir un médecin » en plein milieu de l’article, perdu comme un poisson dans l’océan, avec la même taille et police que tout le reste, ça ne se voit pas.

    Tu sur-estimes les gens et leur capacité à faire gaffe à leur santé. S’il voit un homme qui joue les prophètes à dire « stop la nourriture », ils foncent souvent tête baissée au détriment de leur organisme.

    Répondre
  2. Naomie@comment maigrir

    Se désintoxiquer est une bonne idée. Les solutions me dérangent un peu parce-que j’aime bien manger en fait. Mais pour se sentir mieux ensuite pourquoi pas. je crois que je m’y mettrai pour quelques jours. On doit se sentir mieux après je pense. Je ne suis pas non plus convaincue par le bio mais je mange correctement le plus souvent possible.

    Répondre
  3. Julien @ www.cigway.fr

    Il existe aussi des listes de fruits et légumes dont les pouvoirs détoxifiants sont assez impressionnants, mais je n’arrive pas à mettre la main dessus.. Vous auriez ça quelque part par hasard ? Car il me semble que cela peut être un bon complément pour poursuivre la détox après la cure que vous proposez…
    Je fais fausse route ?

    Répondre
  4. Aurélie

    Je souhaiterais réagir au commentaire de Naurore.

    C’est vous que je trouve bien affirmative et bien peu ouverte !
    Dans le post de Jean, il n’est nullement question de « réduire sa nourriture » ou de « stopper la nourriture ». Il s’agit plutôt de « réduire les surcharges » et donc les toxines. C’est suffisamment clair et c’est loin d’être la même chose. Et il est aussi suffisamment mentionné que les suppressions temporaires de l’alimentation (jeûnes, monodiètes) doivent être accompagnées par un médecin.
    Je rappelle de plus qu’un jeûne ou une monodiète de deux jours, sauf cas particulier de fragilité de santé extrême, n’a jamais fait de mal à personne. Le corps se met même lui-même au jeûne lors de grosses gastro-entérites par exemple, lorsqu’on ne peut plus manger, pour aider le corps à se purifier.

    Les conseils de ce post ne concernent que des règles de santé connues de tous (boire de l’eau, réduire les surcharges (sucre et gras), bouillotte). Chaque personne est effectivement unique mais l’organisme humain répond tout de même à des règles générales pour son fonctionnement, et ces conseils ne concernent à mon sens que cela.
    Pour les autres conseils, il ne s’agit que de phytothérapie (gélules de radis noir, d’artichaut, etc), sans effets secondaires, sans risque si prise en excès, contrairement à l’allopathie chérie par les médecins.

    Vous êtes aussi bien virulente envers les naturopathes. Certes, leur diplôme n’est pas officiellement reconnu par l’état (ce qui tient à des enjeux politiques et financiers, mais c’est un autre débat).
    Mais ce sont des professionnels qui ne feront que vous proposer un équilibre alimentaire, des compléments de phytothérapie, et ne poseront jamais de diagnostic et donc un nom de pathologie.
    Pour parler de mon expérience personnelle, j’ai été pendant plusieurs années touchée par des infections à répétition. J’en ai consulté des médecins généralistes et spécialistes, avec leur connaissance du corps humain et leurs examens comme vous dites. Tous se contredisaient et ne pouvaient que me prescrire des antibiotiques (ils ne sont formés qu’à l’allopathie). Tous leurs examens n’ont rien pu faire, et surtout n’ont simplement pas pu montrer le plus simple des diagnostic : les flores physiologiques responsables du système immunitaire étaient chez moi déséquilibrées par les antibiotiques à répétition, et se traduisaient par des infections à répétitions.
    Et j’ai un jour consulté une naturopathe. Je n’ai pas peur de dire, et d’affirmer même, qu’elle m’a changé la vie.
    Elle m’a expliqué la source de mon problème (alors que les médecins ne s’attaquent qu’aux symptômes). Elle m’a expliqué le rôle des flores du corps et leur déséquilibre dans mon cas. Elle m’a proposé de changer mon alimentation trop riche en sucre et en gras pour soulager le corps, et m’a proposé de la phytothérapie pour stimuler mes propres défenses, ainsi que des désintoxications deux fois par an à base d’artichauts et de radis noir.
    Depuis je ne suis que très rarement malade (le trou de la sécu me remercie !), et j’ai appris à désacraliser les médecins. Je ne renie pas leur nécessité et leurs compétences (bien au contraire), mon médecin lui-même corrobore ces conseils de naturopathie. Je continue d’aller chez le médecin pour les affections aiguës. Mais j’ai aussi appris que l’équilibre du corps dépend de bien d’autres choses, et que les médecins n’y sont pas sensibilisés dans leur formation.
    Je ne dis pas que ce que j’ai expliqué là s’appliquera à tous, ce n’est que mon exemple.

    Le post de Jean n’est pas dangereux, bien au contraire. Il est prudent, ne joue pas avec la santé des gens.
    Je pense qu’il ne faut être virulent ni dans un sens, ni dans l’autre, mais qu’il faut accepter d’être ouvert, et expérimenter avant de juger.
    Pour ma part, pour rien au monde je ne renoncerai aux conseils exposés dans ce post.
    Aurélie a posté..Veggie cookies aux pépites de chocolatMy Profile

    Répondre
    1. Jean_bio Auteur de l’article

      Bonjour Aurélie, un grand merci pour ton témoignage et ton commentaire 🙂 C’est dans des moments comme celui-ci, où je viens de lire ton message, que je suis fier, ravi d’avoir lancé il ya un an maintenant mon blog. Merci 🙂
      Je t’avoue que je n’ai encore pas eu l’occasion de rencontrer de vrai naturopathe mais ton message me donne réellement envie de faire la connaissance de l’un d’eux. Et justement, si tu souhaites partager ton expérience, ta vision de la naturopathie via un article dédié sur Bsb, n’hésites pas ! Ce serait avec grand plaisir 🙂

      Répondre
  5. Aurélie

    Je t’en prie, c’est moi qui te remercie pour ton article. Tu peux effectivement être fier de ton blog 🙂 Je pense qu’il contribue à la démocratisation d’une façon de fonctionner davantage dans le respect de soi et de l’environnement.
    Je ne sais pas où tu habites, mais je pourrais toujours te donner les coordonnées de ma naturopathe si cela t’intéresse.
    Ça serait aussi avec grand plaisir que je partagerai au sujet de la naturopathie via un article sur Bsb ! (Pas trop le temps là, mais cet été, j’en serai ravie). Je te recontacterai à ce sujet à ce moment là.
    Quant à toi, si tu cuisines et que tu veux partager une recette sur mon blog Délic’yeux, tu es aussi le bienvenu !

    Pour finir, une petite question pour Naomie si elle repasse par là 🙂 Que veut-elle dire par « je ne suis pas convaincue par le bio ? ». Car ce n’est à mon sens pas une question de convaincue ou non, mais je veux bien qu’elle m’explique ! 🙂
    Aurélie a posté..Riz à la crème de coco, banane et cardamomeMy Profile

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge