Les oiseaux des villes

Contrairement à ce que l’on pourrait croire, les zones rurales ne sont pas les seules terres d’accueil des oiseaux. De nombreuses espèces ont délaissé les campagnes au profit des agglomérations urbaines. Il suffit d’être un tant soit peu attentif pour remarquer leur présence, perchés dans les arbres  des parcs publics, sur les balcons, les trous de construction, on les trouve partout. Si de plus en plus d’espèces d’oiseaux peuvent être observées en ville ces dernières années, c’est avant tout explicable par l’activité humaine.

La beauté est aussi dans le ciel des villes

La raréfaction de la nourriture, la réduction  de leur habitat naturel sous l’effet de l’intensification de l’agriculture à travers l’abattage d’arbre et l’utilisation intense de produits phytosanitaires sur les cultures agricoles, ont poussé les oiseaux à investir les villes ou la nourriture et les possibilités d’abris ne manquent pas. Votre blog bio préféré vous propose une liste (non exhaustive, mais déjà bien complète, merci Julia ;-)) des oiseaux que l’on peut rencontrer et écouter en ville :

Le serin cini

serinNom scientifique : Serinus serinus
Taille : 11 cm
Poids : 10 à 14 g

Le serin cini est un petit passereau présent sur l’ensemble du continent européen. Il est facilement observable dans les bosquets,  parcs et jardins situés non loin des  habitations. Le serin cini est  connu pour avoir un tempérament très actif.

Le pinson des arbres

pinconNom scientifique : Fringilla coelebs
Taille : 15 à 16 cm
Poids : 19 à 24 g

Comme son nom l’indique Le  pinson des arbres préfère vivre dans les forêts, bois et parcs. Peu farouche, il n’hésite pas à mendier de la nourriture. Il se nourrit principalement au sol, ce qui le rend facile à observer.

Le cygne tuberculé       

cigneNom scientifique : Cignus olor
Taille : 127 cm
Envergure : 200 à 250 cm
Poids : 9 à 13 Kg

Le cygne tuberculé est une espèce tares fréquente en France.  Réputé pour son élégance et la blancheur immaculée de son plumage, le cygne peuple de nombreux lacs et plans d’eau des villes françaises. Facile à approcher, les cygnes tuberculés sont même considérés comme semi-domestiques dans certaines régions.

Le pigeon briset

pigeonNom scientifique : Columba livia
Taille : 31 à 34 cm
Envergure : 63-70 cm
Poids : 240-300 g

Le pigeon briset est l’espèce la plus répandue dans les milieux urbains. Considéré parfois comme nuisible voire invasif par les citadins, il ne possède pas une grande côte de popularité. Son roucoulement caractéristique le rend facilement indentifiable.

L’hirondelle de fenêtre

hirondelleNom scientifique : elichon urbicum
Taille : 12 à 13 cm
Envergure : 26 à 29 cm
Poids : 15 à 21 g

Cette famille d’hirondelles est foncièrement citadine. On peut les observer perchées en colonies sur les toits en automne avant leur migration. Son chant est réputé pour être l’un des plus mélodieux des oiseaux.

Le rouge gorge

rouge-gorgeNom scientifique : Erithacus rubecula
Taille : 14 cm

Le rouge gorge est un oiseau très territorial. Pour défendre son espace de vie il peut se montrer très agressif envers ses congénères  ou d’autres espèces. Très facilement reconnaissance avec sa tache orange sur le poitrail, le rouge gorge est une espèce parmi les plus appréciées par les citadins.

La tourterelle turque

tourterelleNom scientifique : Streptopelia decaocto
Taille : 31 à 33 cm
Envergure : 47 à 55 cm
Poids : 150 à 225 g

Délaissant progressivement la campagne au profit des agglomérations, la présence de la tourterelle s’est fortement démocratisée dans les parcs et jardins urbains. Très craintive, la tourterelle ne se laisse pas approcher facilement.

Mésange bleue

mesangeNom scientifique : Cyanistes caeruleus
Taille : 11 à 12 cm
Envergure : 12 à 14 cm
Poids : 9 à 12 g

La mésange bleue est un passereau aux couleurs éclatantes. Elle se laisse très facilement tenter par les mangeoires, il n’est donc pas rare de la trouver dans les espaces verts privés et publics qui en sont équipés.

Le verdier d’Europe

verdierNom scientifique : Chloris chloris
Taille : 15 cm
Poids : 25 à 34 g

Très répandu à Paris, il est souvent confondu avec les moineaux. Oiseau social, il n’hésite pas à rejoindre d’autres espèces d’oiseaux qui se nourrissent comme lui de graines. N’ayant pas peur de l’homme, il est facile de s’en approcher.

La sitelle Torchepot

sitelleNom scientifique : Sitta europaea
Taille : 14 cm
Poids : 19 à 24 g

La sitelle torchepot est un passereau qui installe ses nids dans les vieux et grands troncs d’arbres. Peu craintive, la sitelle a investi les nombreux arbres centenaires du  jardin des plantes à Paris.

Le moineau domestique

moineuaNom scientifique : Passer domesticus
Taille : 15 cm
Envergure : 25 cm
Poids : 30 g

Le moineau domestique est sans doute l’un des oiseaux les plus vifs qui existe.  Ce passereau bruyant fréquente assidument les endroits prisés par les citadins : parcs, jardins, gares.

La pie bavarde

pieNom scientifique : Pica pica
Taille : 45 à 60 cm
Envergure : 56 à 61 cm
Poids : 145 à 210 g

La pie bavarde porte bien son nom. Ses cris sonores très caractéristiques lui ont valu cette appellation. Très bien adaptée à la vie urbaine, cet oiseau fréquente les endroits bordés d’arbres. De nature très curieuse, la pie est souvent attirée par les objets brillants, ce qui lui vaut à tort une réputation de chapardeuse.

Le canard colvert

canardNom scientifique : Anas platyrhynchos
Taille : 51 à 62 cm
Envergure : 81 à 98 cm
Poids : 850 à 1400 g

Le canard colvert est le plus répandu de tous les canards. Les couleurs vertes et brunes qu’il arbore sont reconnaissables entre toutes. Il est  présent en grand nombre dans les principaux points d’eau urbains des grandes agglomérations.

Le rougequeue noir

rougequeueNom scientifique : Phoenicurus ochruros
Taille : 14 cm
Envergure : 23 à 26 cm
Poids : 14 à 20 g

A l’instar du rouge gorge, le rougequeue noir est un oiseau territorial et de nature belliqueuse. Peu farouche, il se nourrit très souvent au sol à proximité des hommes. Appelé également rossignol des murailles, le rougequeue a pour habitude de bâtir son nid dans des constructions (immeubles, monuments, industries).

Le Pic-vert

pic-vertNom scientifique : Picus viridis
Taille : 31 à 33 cm
Envergure : 40 à 42 cm
Poids : 180 à 220 g

Le pic vert est un grand oiseau aux couleurs vertes et jaunes. Il n’est pas à proprement parler un grand urbain, il préfèrera les zones boisées situées aux frontières des villes pour s’alimenter.

Le goéland argenté

goelandNom scientifique : Larus argentatus
Taille : 55 à 67 cm
Envergure : 130 à 158 cm
Poids : 750 à 1250 g

Natif des zones côtières, le goéland argenté n’a pas hésité  à coloniser des zones urbaines éloignées de son territoire d’origine. Très opportuniste, il a été attiré par l’abondance de la nourriture provenant des décharges publiques situées en périphérie des villes.

Le martin pêcheur

martinNom scientifique : Alcedo atthis
Taille : 16 à 17 cm
Envergure : 24 à 26 cm
Poids : 40 à 45 g

Vivant à proximité des cours d’eau, le martin pêcheur est un oiseau piscivore. Très impressionnant à observer lorsqu’il effectue son vol stationnaire, le martin pêcheur occupe une place spéciale dans le monde des oiseaux. De nature très craintive, il est quasiment impossible de s’en approcher.

Le merle noir

merleNom scientifique : Turdus merula
Taille : 24 à 25 cm
Envergure : 34 à 38,5 cm
Poids : 80 à 110 g

Le merle noir est un habitué des parcs et des jardins dans lesquels il est très facile de l’observer, étant de nature peu timide. Assez territorial et solitaire, il supporte mal la présence de ses congénères.

L’étourneau sansonnet

etourneauNom scientifique : Sturnus vulgaris
Taille : 21 cm
Envergure : 31 à 40 cm
Poids : 60 à 96 g

L’étourneau sansonnet est un oiseau belliqueux, bruyant et très énergique. A l’instar du merle noir, l’étourneau fréquente assidument les parcs et les jardins. Son adaptation rapide et l’augmentation fulgurante de sa population lui ont valu  d’être inscrit sur la liste nationale des animaux dits nuisibles.

Le pic épeiche

pic-epeicheNom scientifique : Dendrocopos major

Le pic épeiche manifeste un intérêt particulier pour les vieux arbres (hêtre, peupliers, conifères). Lors des belles saisons, il est possible de le voir percuter avec son bec, tel un marteau piqueur, l’écorce des arbres dans laquelle se nichent les larves et autres insectes dont il raffole.

Donner à manger aux oiseaux, subtilement..

Pour cela, nous vous conseillons Mangeoireoiseaux.com qui est le principal fournisseur de mangeoires à oiseaux sauvages décoratives et d’accessoires. Les modèles de mangeoires à oiseaux sauvages attirent les oiseaux en quête de nourriture, vous permettant d’observer pendant des heures les oiseaux sauvages qui se regroupent pour se nourrir.

Pour revenir aux oiseaux, j’avoue avoir une petite faiblesse pour le pic epeiche.Et vous quel est votre oiseau de ville préféré ?

J

A propos de

Fondateur du blog Bio Santé Beauté, Jean est un passionné de tout ce qui touche au bio pour la santé, à l'écologie et au développement des nouvelles énergies. Un de ses projets : avoir un grand terrain, et cultiver bio avec des semences de chez Kokopelli ;-)

4 réflexions au sujet de « Les oiseaux des villes »

  1. Edwige

    Merci pour cet article.
    Je vais pourvoir essayer de les reconnaître dans mon jardin.

    On pourrait rajouter les petites perruches, depuis qu’elles sont arrivées en région parisienne par erreur, elles ont l’air de s’être installées.
    Edwige a posté..Les aliments anti-cancersMy Profile

    Répondre
  2. rosaly

    Merci pour cet article,
    on va essayer d’aider ces petites créatures en posant des mangeoires ou des abreuvoirs dans nos jardins, nous auront ainsi d’admirer des beaux oiseaux vivant en liberté dans les milieux urbains.

    Répondre
  3. Albert

    Nous même nous ‘hébergeons’ une ruche d’abeille dans notre parc au coeur de la ville. Sans les abeilles de nombreuses cultures de fleurs et d’arbres ne pourraient pas exister. La pollinisation qui a lieu grâce à elles favorise la vie de tous les oiseaux dont il est question dans cet article !

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge