Y-a-t-il un danger de vapoter le propylène de glycol contenu dans les e-liquides ?

que-contient-le-eliquideAvec le succès de la cigarette électronique, de nombreuses personnes s’interrogent sur les dangers potentiels du liquide contenu dans ces fameuses ˜e-cigarettes’

Ainsi et pour également suite à un de nos précédents articles plus particulièrement sur les commentaires qui en ont découlé, nous avons souhaité faire un petit focus sur ces fameux-e-liquides.

Les e-liquides sont composés principalement de propylène de glycol, auquel sont des arômes et une petite quantité d’alcool distillé et/ou d’eau pure qui donnent aux fumeur l’impression d’inhaler une véritable cigarette. (le « hit » en gorge). Le propylène de glycol génère lui la fumée blanche qui se dégage à chaque expiration et qui donne cette impression de « fumer ». Et c’est justement ce produit qui est actuellement au cœur de nombreuses discussions et polémiques : pour certains il est nocif, pour d’autres il a leur a permis tout simplement d’arrêter de fumer…

Qu’est-ce que le propylène de glycol ?

C’est un humectant huileux que l’on trouve depuis longtemps dans certains produits cosmétiques. Il a pour rôle d’humidifier la peau, les cheveux. Il agit en retenant l’humidité de la peau. On le trouve également dans les antigels industriels et les fluides hydrauliques ainsi que dans la composition de certains produits comme les lingettes de bébé, les déodorants, les shampoings, les poudres de bébé et certains savons et les crèmes nettoyantes. Ce produit semble donc être déjà très connu des industriels et des organismes de santé. Ses effets sur la santé semblent se limiter à  la réaction allergique au propylène de glycol, laquelle peut se manifester par une irritation des yeux ou par l’assèchement ou l’irritation de la peau. Mais restons sur nos gardes, nombreux sont les produits qui nous ont été vendus (par l’industrie industrielle maus aussi pharmaceutique) comme sans danger mais qui plusieurs années après leur mises sur le marché sont véritablement décriés (l’aspartame, l’aluminium…)

Les vapoteurs inhalent donc du produit chimique. Mais pour le moment donc, à  part la gorge séchée et l’irritation que le propylène de glycol peut causer, il n’a pas été démontré de cas de réactions graves chez les vapoteurs. Selon les résultats des études récentes, ce produit n’est pas cancérigène. Je vous invite à  lire l’article suivant sur ce sujet : http://www.freetabac.com/content/21-les-e-liquides-sont-ils-cancerigenes-

D’après ces mêmes résultats, le propylène de glycol ne semble pas présenter non plus d’effet sur la stérilité. Il est aussi intéressant de savoir que les pompiers s’entrainent dans une atmosphère enfumée grâce au réchauffement du propylène de glycol. Et ce semblant de fumée qui se dégage d’une scène de spectacle ? Il s’agit là aussi du propylène de glycol. Ce produit est utilisé depuis de nombreuses années dans diverses industries (spectacles, hygiène beauté) sans qu’aucun effet notoire n’ait été remonté. Mais encore une fois, restons sur nos gardes;

Bien entendu il est préférable de ne rien inhaler du tout. Mais entre « fumer » et « vapoter » il y a tout de même une grande différence. Un fumeur de cigarettes inhale plus de soixante types de substances toxiques dans une bouffée. Tandis qu’un vapoteur absorbe la vapeur qui provient du réchauffement du e-liquide.

Enfin (doit on le rappeler ? oui ;-)) la cigarette électronique et le e-liquide sont interdits à  la vente aux mineurs et déconseillés aux femmes enceintes ainsi qu’aux personnes n’étant pas initialement dépendantes à la nicotine. Bref il faut le voir uniquement comme un dispositif destiné aux fumeurs désireux de réduire leur consommation de cigarettes (à noter qu’il existe pour aider les fumeurs des club cigarette electronique) ou tout simplement d’arrêter de fumer.

Pour terminer, il est préférable de choisir des e-liquides de fabrication française. La législation nationale étant beaucoup plus stricte que la législation en vigueur dans certains pays étrangers (en chine notamment) les e-liquides fabriqués en France répondent à des normes d’hygiène et de sécurité plus fiables (en gros vous êtes surs de vapoter de e-liquide « pur » et non pas du e-liquide coupé avec une quelconque substance chimique qui pour le coup pourrait être vraiment néfaste pour votre santé).

A propos de

Fondateur du blog Bio Santé Beauté, Jean est un passionné de tout ce qui touche au bio pour la santé, à l'écologie et au développement des nouvelles énergies. Un de ses projets : avoir un grand terrain, et cultiver bio avec des semences de chez Kokopelli ;-)

12 réflexions au sujet de « Y-a-t-il un danger de vapoter le propylène de glycol contenu dans les e-liquides ? »

  1. Ibrahim@Injection acide hyaluronique

    Bien sûr que c’est nocif, d’ailleurs à mon avis, çà n’a jamais été autre chose qu’un « remplaçant » à la cigarette. On mise beaucoup sur le fait de « vapoter » de l’air mais cet « air » là il ne se « crée » pas comme çà. On comprends la réticence de nombreux fumeurs à sauter le pas!

    Répondre
  2. Laura de Je mange donc je maigris

    Bravo pour cet article plein de bon sens.
    Il y a toutefois une chose qui n’est pas mentionnée. Le liquide de e-cigarette que l’on achète (les recharges en somme) peut être avec ou sans nicotine (et de plusieurs parfums différents). Or même avec nicotine, il ne créé pas de dépendance car c’est la nicotine associée à d’autres composés du tabac, comme des inhibiteurs de la monoamine-oxydase, qui crée l’addiction (voir les travaux de Jean-Pol Tassin, INSERM, Collège de France).
    La cigarette électronique ne rend donc pas accro, on s’en lasse assez rapidement. Donc pas de panique, il n’y aura pas de hordes de vapoteurs qui envahiront le monde ! 🙂

    J’ai moi-même arrêté de fumer grâce à la cigarette électronique (avec et sans nicotine) et je peux vous dire que les premiers jours ont été difficiles : j’étais en manque, il fallait pas me parler ! Et puis, quand j’ai été sevrée, j’ai tout simplement arrêté de vapoter, parce que ça ne m’apportait rien.
    Je reste convaincue que pour certains c’est un bon moyen de moins fumer ou d’arrêter ; ça reste bien moins nocif que la cigarette, c’est juste l’effet de nouveauté qui rend les gens méfiants.
    Laura de Je mange donc je maigris a posté..Rappel des bases de la Méthode des Index Glycémiques basMy Profile

    Répondre
  3. Lulu@BruxellesByLulu

    Mon compagnon a acheté une e-cigarette dans le but d’arrêter sa consommation de tabac. je dois dire que j’étais plutôt sceptique et que je me posais des questions sur ce qu’il innahle, donc merci pour cet article. Après je ne sais pas si cela permet vraiment d’arrêter de fumer, pour l’instant il fume presque plus car il y a un côté « fun » et qu’il ressent moins les effets négatifs…Mais près tout si ce qu’il fume est moins nocif, pourquoi pas…

    Répondre
  4. Cheers@réductions en ligne

    Même si aucune étude approfondie sur la possible nocivité des cigarettes électroniques n’a encore été menée, le nombre de substances toxiques est de toute façon inférieur à celui d’une cigarette, et surtout il n’y a pas de goudrons car pas de combustion

    Répondre
  5. Yetaland

    D’aprés mon experience personnelle, je me sent 100 fois mieux depuis que j’ai adopté le vapotage attitude .Je me leve le matin sans faille et je pense que la E-cigarrete et le moyen pour tout les fumeurs d’arreter de fumer en douceur

    Répondre
    1. Eric

      j’ai commencé à vapoter depuis 15 jours et vraiment je ne fume plus de cigarettes sans ressentir de manque.
      De plus j’ai trouvé sur internet un e-liquide à base de produits biologiques ( écosol – qui remplace le propylène glycol – et glycérine végétal bio ) de fabrication française, ce qui rend le vapotage encore moins nocif que la cigarette. Enfin j’espère !!!

      Répondre
      1. Jean_bio Auteur de l’article

        Merci Eric pour votre commentaire ! et merci pour l’infos sur le « ecosol » . Bonnes fêtes à vous, et n’hésitez pas à nous faire part de votre aventure avec le cigarette electronique -)

        Répondre
  6. H.Eskiciyan

    je vous souhait une bonne santé pour 2014
    Merci pour votre blog
    Très intéressant
    Je me suis mis également la cigarette électronique depuis deux mois et je ne fume plus les vraies cigarettes (la tueuse)
    Bref
    Je voudrais savoir
    Le taux de TVA pratiquée sur le
    e-liquide
    Est-ce que c’est le produit de consommation courante comme
    huile essentielle 5,5(New 7%) ou 19,6 (New 20%)
    Même les impôts ils ne savent pas ??

    Par H.Eskiciyan (Alp)

    Répondre
    1. Jean_bio Auteur de l’article

      Bonjour et merci pour votre commentaire et vos voeux ! Excellente année à vous également !
      POur ce qui est la TVA des e-liquides elle est de 19.6% en 2013 et donc de 20% en 2014. À bientôt ! Jean

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge