Les ecigarettes « bio », un progrès ou une hérésie ?

Nous avons eu à plusieurs reprises l’occasion d’évoquer sur le blog la question des cigarettes électroniques, leur “bienfait”, leurs risques…

e-cigarette-biologiqueDepuis quelques temps maintenant, nous voyons apparaître ce qui semblerait être une évolution positive de ce marché en pleine explosion, avec l’arrivée des e-cigarettes bio, ou plus précisément des e-liquides biologiques.

Alors, est-ce réellement une innovation, ou un simple effet marketing destiné uniquement à vendre toujours un peu plus de produits ?

Votre blog bio préféré va tenter de répondre à cette question.

La cigarette électronique est moins polluante et clairement moins nocive pour la santé. Elle permet à de nombreux (gros) fumeurs de réduire, voir d’arrêter leur consommation de tabac.
Un des revers de la médaille est qu’elle attire aussi de nouveaux consommateurs qui n’étaient pas auparavant des fumeurs. Les fabricants misent sur cette image de cigarette soi-disant “sans danger et à la mode” pour élargir leur clientèle. Et aujourd’hui face une offre énorme de e-liquides sur le marché, chacun tente de se démarquer d’une manière ou d’une autre, jusqu’à surfer sur la vague bio et de proposer des produits “naturels, BIO”, limite bon pour la santé.

Un eliquide peut-il être bio ?

Alors tout d’abord cela dépend de ce qu’on appelle “bio”. Un e-liquide ne peut pas être labellisé “bio” dans la mesure où il n’existe aucune certification de type AB, Ecocert.. pour ce genre de produit. Ne vous attendez donc à trouver un sigle officiel sur un flacon d’e-liquide. Il va vous falloir vérifier les ingrédients du produit. (D’ailleurs si vous trouvez ce type de label sur un eliquide, méfiez-vous !)

Généralement , les e-liquides sont  fabriqués à base de propylène glycol, de glycérine végétale, d’éthanol, d’eau, d’arômes et de nicotine.

La glycérine classique peut être d’origine animale…

Pour les modèles bio, le propylène glycol est remplacé par du propylène glycol végétal  – comme des extraits de plantes. Le propylène glycol est ce qui va apporter le « hit » à la cigarette. Sa version classique peut être irritante et asséchante pour la peau et les muqueuses, et il est en général issu de l’industrie pétrochimique.
Le remplacer par une autre solution naturelle, bio est donc une très bonne chose.

La glycérine doit aussi être végétale et certifiée bio. Encore une très bonne chose, puisqu’elle peut être dans d’autres cas d’origine animale !

La nicotine ne peut pas être bio ! Elle est responsable de 5% de la déforestation mondiale !

Pour ce qui est de la nicotine, là c’est autre chose,  c’est là que ça coince.

La nicotine ne peut pas être bio :

  • la très grande majorité de la nicotine est produite en Chine. Elle est cultivée de manière ultra intensive. Des tonnes de pesticides sont déversés sur les plants de tabac.
  • le séchage du tabac se fait avec du bois. 1ha de tabac pour 1ha de bois !  On peut donc mal imaginer qu’un e-liquide contenant du tabac soit un jour labellisé “Bio” !

Il n’existe pas de labels « bio » pour les e-liquides à l’heure actuelle mais en sachant que les labels « bio » existant aujourd’hui obéissent à des cahiers des charges stricts et demandent 95% des ingrédients issus de l’agriculture biologique, il semble difficile que ces labels s’appliquent à nos chers e-liquides.

Pour résumer, un e-liquide 100% bio est possible (mais non labellisé !) à condition que :

  • celui-ci ne contient pas de nicotine !

  • que les arôme soient naturels et bio

  • que le proylène glycol soit végétal et bio

  • ainsi que l’aclool.

Rendez-vous donc sur la liste des ingrédients pour vérifier tout cela !

Toujours est-il qu’un e-liquide presque bio (surtout sans Propylène glycol chimique) sera déjà plus sain qu’un autre avec arômes artificiels et composé de dérivés du pétrole ! Vous en trouverez sur certain site.

Pour en savoir plus sur la cigarette électronique, je vous invite à consulter le recueil des études scientifiques sur la cigarette électronique : https://www.data.gouv.fr/fr/datasets/recueil-des-etudes-scientifiques-sur-la-cigarette-electronique/

A propos de

Fondateur du blog Bio Santé Beauté, Jean est un passionné de tout ce qui touche au bio pour la santé, à l'écologie et au développement des nouvelles énergies. Un de ses projets : avoir un grand terrain, et cultiver bio avec des semences de chez Kokopelli ;-)

Une réflexion au sujet de « Les ecigarettes « bio », un progrès ou une hérésie ? »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge