Vaccins, alternatives naturelles, médecine douce..

Dès le plus jeune âge, nous sommes soumis à une panoplie de vaccins censés protéger notre santé. A première vue, cela semble fonctionner, puisque de nombreuses infections et maladies ont (quasiment) disparues, dans notre partie du globe. (Je ne parle pas ici des pays pauvres, mis de côté par l’industrie pharmaceutique).

Qui n’a pas de carnet de vaccination ?

Mais nous savons aujourd’hui que la vaccination n’est pas un acte si anodin que cela. Pire, de nombreuses études ont démontré qu’elle peut parfois entraîner des conséquences plutôt dramatiques..

Généralement, les vaccins n’entraînent « que » des effets secondaires bénins : une faible fièvre, une douleur à l’endroit où l’injection a été réalisée. Cependant, il peut arriver que ces effets soient plus importants chez un nombre restreint de personnes : fièvre élevée, difficultés respiratoires, vertiges, urticaire, rythme cardiaque élevé…sans parler de cas extrêmement rares (mais tout de même) atteints de lésions cérébrales, ou de défaillance généralisée entrainant la m…(vaccin de la fièvre jaune : un cas sur 150 000)

Toujours est-il que les vaccins restent importants voir indispensables pour la santé publique. Toutefois il existe de nombreuses alternatives naturelles et qui ont fait leur preuve depuis longtemps et sans effets secondaires. Et qui piquent moins 😉

L’homéopathie, action et prévention

Un peu décriée par la médecine traditionnelle (et on se demande bien pourquoi..), l‘homéopathie est une réelle alternative efficace. Préventive, elle intervient comme agent de désintoxication, et propose des réelles traitements efficaces notamment contre la grippe, n’y traitant pas uniquement les effets, mais aussi les causes de cette maladie.

Les vaccins homéopathiques

D’ailleurs saviez-vous qu’il existe des vaccins homéopathiques ? et notamment pour la grippe, l’Influenzinum 9ch qui a largement fait ses preuves ? Les grands laboratoires ne risquent pas de le crier sur tous les toits…Et qui dit vaccin homéopathique dit absence d’effets secondaires..

Le seul problème de l’homéopathie est peut-être qu’elle n’est pas suffisamment rentable pour les fabricants..
L’homéopathie n’est pas dangereuse, le pire qui puisse arriver, c’est qu’elle ne fonctionne pas (Oui, cela arrive. Mais les médicaments fonctionnent-ils toujours également ?).

La thérapie séquentielle, rééquilibrer le corps et l’esprit

Assez méconnue en France, cette thérapie homéopathique permet de rééquilibrer le corps et l’esprit perturbés à la suite d’un évènement, choc : accouchement, maladie, crises émotionnelles et..vaccins. Elle tend a éliminer de l’organisme la pollution chimique des vaccins, des médicaments, de tous produits ayant déséquilibré la santé.

Elle se base sur la loi de HERING (1800-1880).

La guérison va du pied vers la tête, de l’intérieur vers l’extérieur et en machine arrière dans le temps.

  • Si un symptôme physique passe du pied vers la tête, c’est bon ;
  • Si un symptôme ancien revient pour repartir ensuite, c’est bon ;
  • Si un symptôme va de l’intérieur vers la périphérie de notre corps, c’est bon (asthme puis eczéma = bon).

Selon la maladie, le choc subi, elle propose des traitements allant de l’ostéopathie crânienne (accouchements), à des traitements homéopathiques en passant par des nosodes (médicaments préparés à partir d’une humeur pathologique comme le sang, l’urine, le pus, produits microbiens)

Aromathérapie, acupuncture, phytothérapie

Autres alternatives à la médecine traditionnelle, l’acupuncture (régulation du flux énergétique par l’utilisation d’aiguilles), la phytothérapie (soins par les plantes, que nous traitons régulièrement sur ce blog) ou encore l’aromathérapie (utilisation médicale des extraits aromatiques de plantes).
Ces médecine douces, elles aussi ont fait leur preuve (l’acupuncture a plus de 5000 ans !).

L’aromathérapie, possède tout un arsenal antiviral très performant, tout comme la phytothérapie qui permet stimuler le système immunitaire.

Ces médecines ont de plus en plus d’adeptes aujourd’hui. En plus de leur efficacité, c’est aussi leur approche préventive, et une réelle écoute du patient qui expliquent leur succès grandissant. Rappelons qu’à l’opposé on assiste à une déshumanisation de la médecine conventionnelle : moins de 15 minutes sont consacrées en moyenne par un médecin en France pour chaque patient !

 

La médecine conventionnelle; la recherche continue et doit continuer

Bien évidemment cette médecine conventionnelle reste indispensable. Elle se doit de se développer et de proposer de nouveaux traitements plus efficaces et plus supportables. Et pour toute le monde, quelque soit le pays, et le revenu du patient.

De nombreux progrès ont été fait notamment dans les anticorps, qui jouent un rôle essentiel dans la lutte contre des maladies « lourdes » telles que Alzheimer ou encore Parkinson. Des fournisseurs d’anticorps tels que Aviva Systems Biology, multiplient d’ailleurs leurs études afin de permettre aux scientifiques de les utiliser et d’effectuer leurs recherches médicales et sanitaires.

 

Toujours est-il qu’avant de se tourner vers la médecine traditionnelle, il peut être intéressant d’aller faire un petit tour vers la médecine douce, l’homéopathie, acupuncture, aromathérapie, phytothérapie. Il est fort possible que vous y trouviez un traitement, une solution naturelle à votre maux, et tout cela en douceur..

Pour ma part, comme vous avez pu vous en rendre compte sur ce blog, je suis assez adepte de la phytothérapie..:-)

 

Jean

 

5 réflexions au sujet de « Vaccins, alternatives naturelles, médecine douce.. »

  1. P.

    Quand on est jeune parent (et surtt parent pour la premiere fois !) on est completement largué vis a vis des vaccins ! un sentiment de culpabilité surgit lorsqu’un nouveau vaccin a faire est annoncé par le pédiatre (et si on ne lui fait pas et qu’elle tombe malade ??) .. alors (pour ma part) je le fais faire..

    Mais là gros coup de gueule !! on est pas médecin, on ne connait donc pas toujours les noms des vaccins .. j’envoie mon mari avec ma fille chez le pédiatre, il écoute (à peu pres) ce que lui dit la pédiatre, et rentre en me tendant une ordonnance pour un autre vaccin a faire… direction la pharmacie, on me file le vaccin et me demande… 46 € !!
    Je rentre donc chez moi avec 46 € de moins et un vaccin dans le frigo et apprend d’une amie (pharmacienne) que le vaccin de la varicelle (car c’est de ce vaccin qu’il s’agit) n’est pas a faire obligatoirement, chaque enfant pouvant sans souci faire une varicelle une fois ds sa vie…. Problème, la chaine du froid est rompue, je ne peux donc pas le rapporter à la pharmacie !
    j’enrage depuis à chaque fois que j’ouvre le frigo et vois ce fichu vaccin dans ma porte de frigo ! vive l’industrie pharmaceutique et les montagnes d’euros qu’ils se font sur notre dos!!!

    Répondre
    1. Jean_bio Auteur de l’article

      Bonjour P., merci pour ton commentaire, qui démontre bien que la médecine conventionnelle est un vraie business et que les médecins (bon d’accord pas tous) ont vite fait de nous vendre (oui, vendre !) des médicaments, vaccins sans vous donner tous les éléments et notamment sans nous dire que cela n’est nullement obligatoire, utile…
      Un médecin reçoit-il une commission lorsqu’il prescrit tel ou tel médicaments / vaccin ? Il me semble..quand on voit les commerciaux qui viennent les voir…
      Jean_bio a posté..La spiruline, l’aliment le plus complet de la planète !My Profile

      Répondre
  2. Aurélie

    La question des vaccins est effectivement compliquée…
    Je ne remets pas en question leur utilité, qui est évidente pour des raisons de santé autant personnelle que publique.
    C’est surtout l’industrie derrière qui est révoltante. La priorité des labos pharmaceutiques est de faire de l’argent là-dessus…

    J’ai aussi récemment vu un reportage expliquant que les vaccins contiennent de l’aluminium (je ne sais plus pour quelle raison). Le soucis est que l’aluminium est un métal que le corps humain ne peut pas éliminer une fois absorbé par l’organisme (et qui s’accumule donc…). Des études de plus en plus nombreuses prouvent la toxicité de l’aluminium, provoquant cancers, maladies inflammatoires, et même une maladie rare (dont je ne me rappelle plus le nom :s) touchant la mémoire, les capacités intellectuelles, et réduisant de beaucoup l’autonomie de la personne.

    Mais que faire ? Peut-être se tourner vers les alternatives naturelles oui…
    Aurélie a posté..Glaçons aromatiquesMy Profile

    Répondre
  3. margo

    Les médecins ne touchent pas d’argent pour leurs prescriptions. Et je pense qu’il est dangereux voire stupide de ne pas se faire vacciner. L’homéopathie ou la phytothérapie n’induisent pas d’immunité cellulaire. Si elles vous empêchent de tomber malade, tant mieux, mais si vous contractez le virus de la rougeole par exemple (ROR : vaccin non obligatoire), vous n’aurez pas les anticorps disponibles immédiatement. Alors oui ça pique et oui il y a toujours le risque d’effets indésirables, mais le bénéfice le vaut largement.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge