Conseils natures pour ne pas subir le passage à l’heure d’hiver

heure_hiver_santeEt voilà, c’est comme tous les ans, ce week-end c’est “LE week-end”… On se prépare tous, sans doute un peu parce qu’on a pas le choix, a rentrer dans la période hivernale…
Le signe annonciateur ? Le changement d’heure pardi ! Reculer ses pendules, montres, et horloges d’une heure peut paraître sans incidence, et pourtant ! Les nuits seront plus longues, le noir sera là plus rapidement à la sortie du boulot… Tout pour nous miner le moral !

Alors, cette fois-ci chez BSB on a décidé de vous prodiguer quelques conseils pour que ce changement d’heure ne soit finalement qu’une formalité 😉

Mais avant toute chose : pourquoi change t-on d’heure ?

A l’origine de tout cela, une raison purement économique ! Lorsqu’en 1973 notre pays a souhaité pouvoir réduire sa dépendance pétrolière (suite au premier choc pétrolier), un décret de 1975 a alors permis d’instaurer un changement d’heure, sur lequel notre pays n’est jamais revenu. Aujourd’hui encore, nous y trouvons un réel intérêt, puisqu’il permet une réelle économie d’énergie (et ça, on aime chez BSB !), en limitant autant que possible les éclairages. Nos heures de travail et d’activités étant plus en phase avec les périodes d’ensoleillement des journées hivernales.
Des estimations faites par l’ADEME en 2009 précisent d’ailleurs que nous aurions ainsi pu faire des économies comparables à la consommation électrique annuelle de 800 000 foyers !

Devant ces chiffres révélateurs, on peut donc se poser légitimement une question : pourquoi ce changement d’heure ne fait-il pas l’unanimité à l’échelle européenne ?

La réponse est simple : l’aspect problématique du rythme biologique qui en est considérablement impacté !

Mais quels sont les effets sur notre organisme ?

Même si une petite heure peut paraître dérisoire, notre horloge biologique est réglée comme du papier à musique, et décaler les aiguilles de sa montre dans un sens ou dans un autre, provoque un ensemble de chambardements qui peuvent nous dépasser : le temps du sommeil, celui du coucher et du reveil s’en retrouvent dès lors perturbés.

Et lorsque que notre horloge interne est déphasée, c’est tout le reste qui se dérègle ! Baisse de la qualité de notre sommeil, et de ce fait c’est l’effet papillon assuré : perte de l’appétit, humeur changeant et concentration difficile.

Ces effets sont plus importants chez les sujets jeunes et les seniors. Ne soyez donc pas étonnés, chers parents, si ce dimanche vos petits loups sont encore plus irrités que d’habitude 😉

Alors pour limiter un maximum ces désagréments, on vous propose de vous “préparer” à ce changement d’heure, en appliquant scrupuleusement nos conseils !

1- Les soirs qui précèdent : couchez-vous un peu plus tard !

Préparez votre organisme progressivement : retardez votre heure de coucher autant que possible : Vous vous y prenez 2 jours à l’avance ? Tentez de vous coucher 20 à 25 minutes plus tard que le soir précédent sur chacun des soirs ! Si vous anticipez davantage, programmer cette préparation sur les 6 soirs précédents. à raison de 10 minutes par soir, vous vous coucherez 1 heure plus tard a la fin du sixième jour, sans même vous en rendre compte !

2- Dimanche matin : ne jouez pas les marmottes !

Seuls les ours ont le droit d’hiberner, alors hop on sort de la couette sans se dire que “Chic on aura une heure de grasse mat’ en plus ce dimanche !”. Et il s’agit là de la règle d’or !
Si on souhaite véritablement programmer son horloge interne, il convient de se faire violence le dimanche matin, afin que le travail fait dans la phase 1 de nos conseils ne soit pas vain.

Voyez la vie du bon côté : dites vous que le monde appartient à ceux qui se lèvent tôt et que vous aurez ainsi la matinée entière pour vous rendre à une brocante, sur votre marché préféré, ou pour faire une ballade et vous ressourcer !

3- Rechargez vos batteries à la lumière naturelle

Parce qu’il est difficile de passer à l’heure hivernale, en raison du peu de lumière naturelle lié à cette période, adoptez un réflexe capital : dès que possible, profitez de la lumière naturelle ! Alors ce dimanche, et à chaque fois ce vous en aurez l’occasion, sortez ! Prenez votre petit dejeuner à la fenetre, voir sur votre balcon ou en terrasse… même avec une doudoune sur le dos ! Chaque instant de luminosité que vous allez pouvoir emmagasiner sera précieux pour passer un hiver en bonne santé. Alors sortez vous ballader, marchez en plein air et profitez du bien que tout cela pourra vous occasionner !

A propos de

Eternelle testeuse de produits en tous genres ( cosmétiques, entretien, systèmes D), ppgirl entame actuellement un joli virage vers le bio et le naturel. Son envie ? Partager avec vous ses secrets de beauté bio et vous livrer ses recettes maisons 100% naturelles !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge