Vous êtes addict au travail ? Quelques conseils pour déconnecter du boulot !

addict-au-travailEn France, ils sont entre 1 et 5 % à ne quasiment jamais savoir déconnecter du boulot et à rallumer le pc, chaque soir en rentrant chez eux, pour continuer le travail non achevé ou en démarrer un nouveau !

Les mauvaises langues diront que ces personnes n’ont aucune vie personnelle, ce qui est dans la plupart des cas faux; le problème étant bien plus complexe et profond.

Ainsi, aujourd’hui, BioSantéBeauté a décidé de mener l’enquête sur le sujet afin d’apporter quelques solutions simples à mettre en oeuvre pour venir en aide à tous ceux qui ne peuvent s’empêcher de checker leurs mails pro à tout bout de champ !

Mais qui sont ces accrocs du boulot ?

On les appelle les Work-addict, les drogués du boulot, les accrocs de la boite mail… Pour eux, hommes et femmes, les soirs de la semaine, les week-end et les périodes de vacances ne sont pas de véritables temps de repos. Ils ne savent jamais décrocher du travail et s’en retrouvent assez souvent prisonniers ! Les «workaholiques» comme on les appelle aussi, ont besoin d’avoir le contrôle sur tout et sont en quête maladive de perfection. Ils aiment relever des défis, mais fuient les loisirs. Ils ne se détendent que très très rarement et angoissent dès qu’ils ne travaillent plus.

Aux yeux des autres, cela semble être “du grand n’importe quoi”, de l’excès de zèle parfois même.. et pourtant, en me renseignant un peu sur le sujet, je réalise qu’il s’agit dans une grande

partie des cas d’une véritable dépendance au travail.

Causes et conséquences de la dépendance au boulot

Les psychologues s’étant penchés sur les cas de work-addict ont constaté qu’un ensemble de facteurs pouvaient être à l’origine de ce trouble.

Parmi les causes, on peut citer la pression sociale qui semble jouer un rôle fondamental. La quête obsessionnelle de la réussite sociale et l’appât du gain semblent être des causes réelles d’addiction au travail.

De même, sur le plan psychologique, le manque d’estime de soi, ou encore les soucis familiaux, voir l’absence de vie personnelle même semblent être des éléments déclencheurs. On se plonge dans le travail comme pour combler un vide sur le plan personnel.

De ce fait, un work-addict est une personne atteinte de stress chronique. Cet état d’angoisse permanente génère forcément des pathologies sérieuses : maux de tête, hypertension artérielle, lombalgies “en avoir plein le dos” , troubles du sommeil, de l’humeur, ulcères gastrique et intestinal… sans oublier les états émotionnels allant de l’anxiété, à la dépression.

Une étude de 2012, menée par l’Institut de médecine Environnementale (IME), a par ailleurs indiqué qu’un 1 actif sur 3 aurait son sommeil perturbé à cause du travail et que pour 1 sur 4 d’entre eux le travail serait à l’origine d’une dégradation de leur santé (stress, épuisement psychologique notamment).

 

5 conseils et astuces pour tenter de décrocher progressivement !

1- Se programmer une à deux activités les soirs de semaine

La seule vraie façon que vous aurez de deconnecter d’avec votre boulot dans un premier temps sera d’avoir des obligations, des “choses” à faire le soir en quittant le boulot.  Inscrivez-vous dans un club de gym, allez au ciné, donnez rendez-vous à des amis,  … choisissez l’activité qui vous correspond le mieux, mais surtout tenez-vous y et divertissez-vous : cela vous permettra de véritablement lâcher prise et d’occuper votre esprit d’une autre façon ! Vous verrez au final, vous aurez profité pleinement de ce moment, et vous en sortirez totalement détendu et zen !

2- Limiter l’utilisation d’ordinateur portable et smartphone à la maison

Le problème actuel des accros du boulot, c’est la connexion internet et les nouvelles technologies ! Il s’avère en effet, qu’aujourd’hui chacun a la possibilité de travailler à domicile dès le moment qu’on dispose d’un pc et/ou d’une connexion internet. Alors pour tenter de décrocher toujours un peu plus, forcez-vous certains soirs à quitter le travail en “oubliant” votre ordinateur portable professionnel au bureau. Dans la même idée, oubliez chargeurs de smartphone au bureau… Il vous sera assez vite impossible d’envoyer des mails ou de traiter des dossiers :). Dites vous que déconnecter pour quelques heures sera très bénéfique pour votre bien-être personnel !

Dans un même ordre d’idées, le soir, lorsque vous allez vous coucher, prenez soin de laisser votre smartphone dans la cuisine, voir dans votre manteau, dans le hall d’entrée : ainsi vous ne serez pas tenter de consulter/traiter vos mails dès le réveil !

3- Lancez-vous des défis !

Une autre astuce pour tenter de déconnecter “facilement” du boulot consiste à se lancer quelques défis. Et même si cela peut paraître drôle pour certains, cela se révélera être assez complexe à mettre en oeuvre pour les work-addict. Par exemple, lancez-vous comme défi de ne pas checker vos mails plus d’une fois par heure.

Dans le même ordre d’idée, tentez de diminuer progressivement votre temps de travail à la maison. Faites le point sur le nombre d’heures que vous consacrez chaque semaine à votre travail sur votre temps personnel. 20 h de travail soirs et we ? Très bien dans ce cas, fixez-vous un objectif pour diminuer ce temps de travail qui ne devrait pas être, et consacrez-y 16 h la semaine suivante, puis 14, 12, 10, et ainsi de suite jusqu’à arriver au minimu qu’il vous semble possible !

Allez-y progressivement, car il sera très compliqué -psychologiquement- de diminuer ce temps de travail ! Et afin de vous faciliter la tâche, accordez-vous des récompenses ! Petits cadeaux et autres plaisirs sauront vous rendre plus doux ces douloureux défis !

4- Laissez les fleurs de Bach vous venir en aide !

Selon le Dr Bach, il émane des fleurs des principe harmonisant impossible à détecter par nos instruments scientifiques. Extraits liquides dynamisés, ces fleurs de Bach sont des elixirs floraux qui ont pour vertue de répondre à des états négatifs tels que la peur, la solitude, l’angoisse, etc. Aussi pour pouvoir traiter un de ces états négatifs de façon chronique, il est conseiller de consommer l’élixir (sous forme de gouttes à avaler 4 fois par jour, dont une fois le matin a jeun et une autre fois le soir au coucher).

Parmi les 38 remèdes floraux existants, certains pourront vous être d’une grande aide pour tenter de décrocher du boulot :

  • Le marronier blanc (Aesculus hippocastanum alba) est particulièrement recommandé aux personnes qui ont des pensées obsédantes et ne parviennent pas à les chasser, malgré leurs efforts.
  • De même, l’Aigremoine (Agrimonia eupatoria) s’adresse aux personnes dépendantes, qui refusent d’admettre qu’elles sont des soucis.
  • Enfin, la Verveine (Verbena officinalis) apprend à l’individu à se maîtriser.

Ainsi, l’association de ces 3 fleurs de Bach pourrait permettre aux work-addict de se détacher progressivement, de lâcher prise avec le stress du boulot et les contraintes qu’ils s’imposent chaque jour.

Vous pourrez très facilement vous procurer ses fleurs de Bach en pharmacie. Chez BiosantéBeauté, on vous simplifie le travail, en vous permettant même de les acheter directement en ligne, comme par exemple pharma-gdd.

5- Avant toutes choses, ayez une réelle prise de conscience de votre addiction !

Pour pouvoir guérir, il faut se soigner et pour pouvoir se soigner, il faut nécessairement avoir une pleine conscience de ses adictions. Pour cela, nous vous invitons à répondre aux 25 questions que composent le test “Etes-vous un workaholic” élaboré par le psychothérapeute Bryan Robinson en 1989 et là vous saurez ! Et savoir, c’est déjà un grand pas vers la fin de l’addiction et vers le bien-être !

A propos de

Fondateur du blog Bio Santé Beauté, Jean est un passionné de tout ce qui touche au bio pour la santé, à l'écologie et au développement des nouvelles énergies. Un de ses projets : avoir un grand terrain, et cultiver bio avec des semences de chez Kokopelli ;-)

Une réflexion au sujet de « Vous êtes addict au travail ? Quelques conseils pour déconnecter du boulot ! »

  1. Carpus Deis

    ça donne quelques idées mais on sait très bien que même si on s’oblige à déconnecter, on finit par se faire rattraper par les mauvaises habitudes et rebelotte…

    J’ai tout de même une astuce que j’utilise personnellement, c’est de faire de grandes ballades ou de travailler dans le jardin (j’en suis passionné). Cette astuce n’est bonne que pour les moments où il fait beau et actuellement, j’avoue avoir du mal à déconnecter. Avez vous des idées sur les activités hivernales ? A part celle qui concernerait la décoration du sapin… Hihi….

    Bonne journée !

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge