Tout savoir sur le poil et comment s’en débarasser naturellement

epilationSaviez-vous que l’origine de l’épilation remonte à la nuit des temps ? Et oui, les premiers “outils” de type pince à épiler rudimentaires auraient été retrouvés dans des sépultures datant de 3000 ans avant JC. Dingue non ?
Mais attendez une minute… cela voudrait donc dire que depuis tout ce temps, la question de l’esthétisme du poil (enfin des poils) semble faire parti des préoccupations de la gent féminine… De tous temps donc, et en fonction des cultures, les femmes ont cherché alternativement à rendre jolis, esthétiques, discrets, invisibles, présents, absents parfois même ces poils sur certaines parties de leur corps.

Et je sais pas pour vous mesdames, mais personnellement, on a beau me parler de l’utilité qu’ont ces poils, je ne suis pas une adepte de la pilosité surdéveloppée, et l’argument du “ca tient chaud quand c’est l’hiver” ne me convainc pas vraiment…
De ce fait, la repousse éternelle des poils…. ça commence à sérieusement me raser ! 😉
Alors pour tenter de solutionner ce problème (parfois très) récurrent, je suis allée questionnée Sylvinne, ma copine esthéticienne, afin de bénéficier de ses précieux conseils sur les formes d’épilation à privilégier en fonction des zones et des spécificités de chacun-e 😉

 

Sylvine bonjour ! Peux tu nous présenter rapidement les principales méthodes permettant aujourd’hui de se séparer (même provisoirement) de ses poils disgracieux ?

Il existe aujourd’hui un  large choix de méthodes sur le marché. Certaines peuvent être réalisées de façon autonomes ; en revanche pour d’autres, vous devrez forcément passer entre les mains d’un spécialiste !

La méthode la plus rapide et largement utilisée est celle du rasage (avec un rasoir mécanique donc). Privilégiée surtout pour sa simplicité et sa rapidité, il ne s’agit pourtant pas de la “meilleure” méthode en raison de la repousse du poil extrêmement rapide (tous les 2/3 jours il vous faudra renouveler l’opération). De plus cette méthode fortifie le poil, et le rend plus epais au fur et à mesure du temps.

Pourquoi ? tout simplement parce qu’en rasant le poil, on le coupe à la surface de la peau. La racine n’est donc pas renouvelée, ce qui l’épaissi au cours du temps.

Ensuite il y a bien évidemment l’épilation. Parfois pratiquée à la pince (notamment pour les sourcils) elle est très souvent pratiquée par le biais de cire. Cette cire peut au choix être de nature végétale, ou  au miel. Pour cette forme d’épilation, la cire peut être de température plus ou moins élevée (pour certaines zones du corps, les basses températures seront ainsi à privilégier). Si vous voulez en savoir plus, n’hésitez pas à consulter un guide sur l’épilation.

Pour l’épilation des sourcils, il existe aussi l’épilation au fil. Née au Vietnam, cette technique est actuellement peu connue en France mais se développe petit à petit en raison de ses nombreux avantages : technique peu onéreuse, peu douloureuse et extrêmement précise ! Pour pouvoir en bénéficier, il faut en revanche savoir faire preuve d’une certaine dextérité et d’une grande précision. Je ne pourrai donc que vous conseiller de vous rendre dans un centre esthétique spécialisé en épilation pour pouvoir en bénéficier !

Parmi les nouvelles technologies, on trouve sur le marché des appareils à lumière pulsée.

Pour les plus gros porte-monnaie, il y aussi désormais la possibilité de réaliser des séances de laser. En revanche, impossible de le pratiquer seul : seul un dermatologue sera habilité à réaliser ce genre de prestation (en raison d’une puissance de laser supérieure à la lumière pulsée) !

Si le coût est assez élevé (comptez environ 450 euros pour 4 séances “maillot” par exemple), il s’agit d’un réel investissement puisque vous serez tranquille à vie ! Tentant non ?

Et d’après toi, y a t-il des techniques à proscrire ?

Oui ! Les crèmes dépilatoires en revanche sont -selon moi- à bannir totalement ! Demandez-vous un instant ce que peuvent bien contenir des crèmes qui désintègrent des poils en un claquement de doigts !

Ces crèmes, dont le principe actif le plus fréquemment utilisé actuellement est l’acide thioglycolique, sont extrêmement chimiques et donc mauvaise pour notre peau et notre organisme.

Tu nous présentes là un très large choix de solutions… Mais faut-il privilégier certaines méthodes en fonction de son type de peau ou de la zone à traiter ?

Oui, toutes les techniques ne conviennent pas à tout le monde déjà. Quand on a des problèmes de vascularisations par exemple ou un peau à tendance réactive, l’utilisation de la cire chaude est à proscrire.

Les peaux très foncées ou celles avec beaucoup de grains de beauté doivent laisser de coté les nouvelles technologies évoquées précédemment (laser et lumière pulsée). De même ces techniques doivent être abandonnées pour les poils roux et poils blonds clairs car ces techniques ciblent la couleur, d’où la grande efficacité sur poils foncés.

De la même façon, il faut privilégier certains procédés en fonction de la zone à traiter. Ainsi l’épilateur électrique est à bannir pour toute épilation du maillot ou des aisselles : la peau y étant extremement fine, la douleur est atroce !

Sinon, personnellement, je conseille la cire ou la pince à épiler pour le visage, la cire tiède pour le maillot, et les aisselles. Pour les jambes, toutes les techniques conviennent !

Ce qui fera la différence, c’est surtout “l’entretien” : gommage au préalable et hydratation après l’épilation reste des allier imparables pour une jolie repousse de poils. Cela vous évitera également de voir apparaître boutons et poils incarnés fort disgracieux 😉

Juste après une épilation, je vous conseille aussi l’eau de bleuet, aux vertus décongestionnantes. L’utilisation d’un produit post-épilatoire (souvent à base huile) se révélera également très utilise pour décoller les résidus de cire.

Un conseil, une technique à privilégier pour toutes les femmes qui privilégient les valeurs du bio ?

Oui ! Il existe actuellement une technique qui commence à se répandre un peu partout : celle de l’épilation à la pâte ! Technique Do it yourself, cette pâte à l’avantage d’être économique et naturelle ! Cette pâte, dont la préparation est extrêmement simple pourra être réutilisée sur toute la jambe ! Certes légèrement moins efficace que la cire, elle sera parfaite pour une utilisation à la maison !

Vous voulez tester ? Rien de plus simple : je vous en donne la recette :

Mélanger 1 verre de sucre à 1/4 de verre d’eau. Faites chauffer à feu doux, afin de permettre au sucre de se colorer doucement (mais ne faites pas bruler le caramel !).
Ajouter ensuite 2 cuillères à soupe de jus de citron (bio) et 2 cuillères à soupe de miel liquide.
Refaites chauffer à feu doux quelques minutes, tout en mélangeant le tout.
Ensuite, étalez la pâte sur du papier cuisson (ou sur une plaque en silicone) et laissez la refroidir. Quand elle est tiède, prenez la en main et malaxez-là pour la rendre souple et de couleur dorée.
Ensuite à vous de jouer ! Mais si elle est devenue trop froide, réchauffez-là au bain-marie.

A propos de

Eternelle testeuse de produits en tous genres ( cosmétiques, entretien, systèmes D), ppgirl entame actuellement un joli virage vers le bio et le naturel. Son envie ? Partager avec vous ses secrets de beauté bio et vous livrer ses recettes maisons 100% naturelles !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge